Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

9 janv. 2018

Suisse : Motion: Monitorage du rayonnement non ionisant

"Les installations émettrices deviennent de plus en plus nombreuses, la pollution due au RNI ne fait qu'augmenter. Avec l'introduction de la technologie 5G, qui a déjà été annoncée, on s'attend à une nouvelle extension des réseaux de téléphonie mobile et donc à une nouvelle aggravation de la pollution."

17.4170 MOTION : Monitorage du rayonnement non ionisant. Publication de cartes indiquant la pollution due au RNI
Parlement suisse

Déposé par: MUNZ MARTINA, 14 décembre 2017
Groupe socialiste

Déposé au Conseil national
Etat des délibérations: Non encore traité au conseil

TEXTE DÉPOSÉ

Le Conseil fédéral est chargé de prendre les mesures qui s'imposent pour que, dans toute la Suisse, la pollution due au rayonnement non ionisant (RNI) soit saisie et représentée sur des cartes qui seraient accessibles à la population.



DÉVELOPPEMENT

Ce sont les stations de base de téléphonie mobile qui occasionnent la plus grande partie de l'électrosmog à haute fréquence généré à l'extérieur, à côté des antennes émettrices pour la radio et la télévision et d'autres applications de radiotélécommunication (Telepage, Polycom, etc.). Les installations émettrices deviennent de plus en plus nombreuses, la pollution due au RNI ne fait qu'augmenter. Avec l'introduction de la technologie 5G, qui a déjà été annoncée, on s'attend à une nouvelle extension des réseaux de téléphonie mobile et donc à une nouvelle aggravation de la pollution.

Depuis 2006, les directions de l'environnement de Suisse centrale (Zentralschweizer Umweltdirektionen [ZUDK]) procèdent à un monitorage systématique de la pollution due à l'électrosmog. Le RNI généré par les installations de téléphonie mobile et de radiotélécommunication est ainsi mesuré en permanence. Périodiquement, les valeurs mesurées sont transcrites dans une banque de données et représentées sur une carte de façon graphique. Les mesures sont complétées par une simulation de la pollution. La situation du moment en matière d'immissions de chaque commune peut ainsi être consultée. Le monitorage du RNI fonctionne déjà depuis plus de dix ans en Suisse centrale. Il serait judicieux qu'il soit désormais élargi à toute la Suisse. Par analogie avec ce que fait l'OFCOM, qui met sur Internet les emplacements et les catégories de puissance des émetteurs, des cartes basées sur des mesures et des simulations pourraient indiquer la répartition géographique de la pollution due au RNI (compte tenu du terrain et des constructions environnantes).

Toute la population suisse doit être informée de manière indépendante et fondée au sujet de ce type de pollution. En publiant des cartes indiquant la pollution due au RNI, la Confédération remplirait son obligation d'informer le public découlant de l'art. 10e, al. 1, LPE et se conformerait du même coup à la Convention d'Aarhus. Enfin, elle contribuerait à dépassionner la question et à atténuer les inquiétudes d'une bonne partie de la population.

COMPÉTENCES


AUTORITÉ COMPÉTENTE

DÉPARTEMENT DE L'ENVIRONNEMENT, DES TRANSPORTS, DE L'ÉNERGIE ET DE LA COMMUNICATION (DETEC)

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES


CONSEIL PRIORITAIRE
Conseil national

COSIGNATAIRES (22)

AEBI ANDREAS BENDAHAN SAMUEL CAROBBIO GUSCETTI MARINA FRIEDL CLAUDIAGRAF MAYA GRAF-LITSCHER EDITH GYSI BARBARA HADORN PHILIPP HUMBEL RUTHKIENER NELLEN MARGRET MARRA ADA NUSSBAUMER ERIC PILLER CARRARD VALÉRIEREIMANN MAXIMILIAN RITTER MARKUS SCHELBERT LOUIS SCHENKER SILVIASCHNEIDER SCHÜTTEL URSULA SEMADENI SILVA SOMMARUGA CARLOSTREIFF-FELLER MARIANNE WERMUTH CÉDRIC

https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20174170

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire