Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

19 févr. 2018

"Cancer : distinguons le vrai du faux!"

Je n'ose pas mettre le texte de cet article trompeur sur le cancer ici : "Cancer: distinguons le vrai du faux!"  http://www.illustre.ch/magazine/cancer-distinguons-le-vrai-du-faux

Le neuro-oncologue suisse Andreas Hottinger répond aux questions les plus courantes :

L’utilisation du téléphone portable augmente-t-elle le risque de cancer?

Dr Andréas Hottinger
Non. Les dernières études démontrent clairement que l’utilisation du téléphone portable n’a pas d’incidence sur l’augmentation du nombre de cancers du cerveau. Celle-ci est essentiellement liée au vieillissement de la population. Vu que les téléphones portables se sont démocratisés vers la fin des années 1990, on peut à ce jour dire qu’il n’y a pas de risque puisqu’on les utilise depuis plus de vingt ans.

Vivre près d’une ligne à haute tension peut-il provoquer des cancers?

A ce jour, aucune étude sérieuse ne le démontre.

Notre commentaire 

Nous sommes très fâchés que ces soi-disant "spécialistes" continuent de minimiser les risques des radiofréquences émises par les téléphones mobiles et autres technologies sans fil, et ainsi trompent les utilisateurs, les laissant croire qu'il n'y aucune raison d'appliquer le principe de précaution, en réduisant l'exposition aux ondes.

18 févr. 2018

Mieux que le Wi-Fi ? Voici le Li-Fi : trois questions pour comprendre

Les lampes Li-Fi permettent de se connecter à internet
grâce à la lumière.  Capture Video
"Le choix d’utiliser le Li-Fi à l’hôpital de Perpignan (voir plus bas) a notamment été fait pour limiter l’exposition des patients et du personnel au rayonnement des ondes électromagnétiques du Wi-Fi, régulièrement décriées. Cependant, aucune étude n’a pour l’instant établi avec certitude l’innocuité sur le long terme des ondes lumineuses modulées à une telle fréquence sur l’oeil humain."

Mieux que le Wi-Fi ? Voici le Li-Fi : trois questions pour comprendre
sudouest.fr, 16 février 2018

Ce nouveau mode de connexion internet est-il en passe de détrôner le Wi-Fi ? Que promet-il, et à quel prix ? On fait le point.

Se connecter à Internet grâce à la lumière, c’est en substance ce que promet le Li-Fi, un mode de connexion qui devrait se développer rapidement dans les prochaines années. Les professionnels du secteur se sont d’ailleurs réunis à Paris les 8 et 9 février dernier pour la première édition du Global Li-fi. Alors, vraie révolution ? Faut-il s’attendre à la fin du Wi-Fi ? Quels avantages et quels inconvénients ce nouveau réseau possède-t-il ? Tour d’horizon.

Métaux rares : «Un véhicule électrique génère presque autant de carbone qu’un diesel» : Interview avec Guillaume Pitron

Métaux rares : «Un véhicule électrique génère presque autant de carbone qu’un diesel»
par Marine Ernoultliberation.fr, 1 février 2018

Dans une mine d'extraction de terres rares de la province
chinoise du Jiangxi, en octobre 2010.
Photo stringer. Reuters.
Dans son dernier ouvrage, «La Guerre des métaux rares», Guillaume Pitron dénonce «la face cachée de la transition énergétique et numérique». Pour le journaliste, éoliennes, panneaux solaires et voitures électriques se contentent de déplacer la pollution à l’autre bout du monde.

Iridium, indium, platine, terres rares : ces métaux aux noms parfois méconnus sont essentiels pour les industries de pointe. Sans eux, pas de batteries électriques, d’éoliennes, de téléphones portables ou de fibre optique. Le journaliste Guillaume Pitron s’est intéressé aux conséquences environnementales et géopolitiques de l’extraction de ces métaux rares. A l’occasion de la sortie de son livre la Guerre des métaux rares, il revient sur six ans d’enquête à travers une douzaine de pays.

Lancer des campagnes des informations sur les téléphones portables qui sont vraiment protectrices

"Bouygues Telecom veut lutter contre l'addiction au smartphone des jeunes": cette annonce s'est inscrite dans les 18èmes journées mondiales sans téléphone portable, qui s'est tenu du 6 au 8 février 2018.

Les journées sans téléphone mobile a passé sans l'Etat de Genève et autres s'en rendent compte, sauf la publication d'une opinion dans la Tribune de Genève le 16 février - après l'événement - et quelques articles sur l'addiction aux smartphones des jeunes par d'autres journaux en Suisse Romande.

S'il est bien de rassembler les parties concernées par l'utilisation des téléphones portables par les jeunes pour discuter l'addiction et d'autres problématiques, les actes sont plus éloquents que les mots. Les initiatives par l'Etat français d'interdire les téléphones portables à l'école et au collège par les élèves de moins de 15 ans dès l'automne 2018 et de lancer une campagne d'information sur la bonne utilisation du téléphone mobile et les 6 bons comportements à adopter pour diminuer l'exposition aux radiofréquences vont dans le bon sens, mais elles ne sont pas assez rigoreuses pour protéger la santé des enfants.

"Pour combattre l'addiction aux écrans, il faut en parler" - et agir

(Choix d'image par la Rédactrice, "Mieux Prévenir")
"Les actes sont plus éloquents que les mots." Il est temps d'agir, de lancer des campagnes d'information dans les écoles pour "amener les utilisateurs à comprendre les dangers des radiofréquences et changer de comportement en refusant d'offrir un mobile aux enfants de moins de 14 ans; en tenant le téléphone toujours éloigné des enfants; en tenant le téléphone toujours éloigné du corps et pas seulement de la tête et en privilégiant les commandes vocales. (Voir "Téléphone mobile et santé : un nouveau scandale étouffé... le Phonegate".)

Pour combattre l'addiction aux écrans, il faut en parler
par Patrick Monay, chef de la chronique suisse, tdg.ch, 16 février 2018

Les journées sans téléphone portable ont pris fin jeudi. Vous n’aviez pas remarqué la différence? Dommage pour Phil Marso, l’écrivain français qui a eu l’idée en 2001 d’inviter le public à réfléchir à l’usage qu’il fait des smartphones. Pour la 18e édition, début février, Marso a lancé un défi aux écoliers et collégiens de l’Hexagone: se passer de leur téléphone durant trois jours à l’école et tenter de s’amuser autrement à la récréation. Par exemple en faisant deviner à leurs camarades l’auteur de telle citation, le titre d’une série TV ou leur sport préféré. «Tu as réussi? Bravo! Tu peux partir en vacances sur une île déserte», concluait, non sans ironie, le descriptif du projet.

16 févr. 2018

[Communiqué] Phonegate : une réponse ministérielle pas à la hauteur des enjeux de santé publique

La réponse ministérielle est décevante et certainement pas à la hauteur des enjeux. Les industriels de la téléphonie mobile ont exposé les consommateurs à des niveaux d'ondes supérieurs à ceux testés sur les animaux de laboratoire.

[Communiqué] Phonegate : une réponse ministérielle pas à la hauteur des enjeux de santé publique
Par Marc Arazi, arazi.fr, 16 février 2018

Après plus de sept mois d’attente, une réponse aux courriers des 19 juin 2017 et 5 janvier 2018 à M. Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire et Mme Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, est arrivée ce lundi 12 février. Elle est signée de M. le Professeur Jérôme Salomon, directeur général de la Santé et de M. Marc Mortureux, directeur général de la Prévention des risques. Cette lettre, plus technocratique que politique, est loin de répondre à l’urgence de santé publique et aux mesures indispensables qui s’imposent face à ce nouveau scandale sanitaire et industriel, le Phonegate.

15 févr. 2018

Scandales sanitaires

L'Association des médecins du canton de Genève a publié notre opinion sur leur site.

Cigarettiers


15.02.18 | Rubrique(s): Revue de presse | Lien


Jeudi, 15 février 2018

Courrier – Genève, 10 février
On vient d’apprendre que quatre cigarettiers sont accusés de tricher sur le taux de goudron et de nicotine dans leurs produits en falsifiant des tests. Cette nouvelle, tout comme le Dieselgate, a été rapportée par les grands médias, contrairement au scandale du Phonegate.

Un médecin français, le Dr Marc Arazi, a dévoilé les contrôles trompeurs des fabricants des téléphones mobiles qui ne testent pas l’usage réel des consommateurs, c’est-à-dire en contact avec le corps. Cela met en danger notre santé, en nous exposant aux taux de radiations dépassant les normes (DAS) réglementées.

Phonegate : la Députée Européenne Finlandaise Merja Kyllönen écrit à la Commission Européenne

Phonegate : la Députée Européenne Finlandaise Merja Kyllönen écrit à la Commission Européenne
Par Marc AraziPublié: 6 février 2018

La Députée Européenne Finlandaise Merja Kyllönen a envoyé le 24 janvier 2018 une question écrite (E-000081/2018) à la Commission Européenne intitulée : « Impact of mobile phone radiation on the health of European citizens ». Cette demande est en ligne directe avec les mesures de tests réalisées par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) sur près de 400 téléphones portables au contact direct du corps et mon action de lanceur d’alerte pour faire toute la transparence sur ce nouveau scandale sanitaire et industriel. Kyllönen écrit : « Most members of the public are not aware that mobile phones emit radiation waves even when in pockets, so direct skin contact is not even needed, and, moreover, the information on the allegedly safe distance between the phone and the body is currently in phone manuals, about which serious doubts have been expressed as to this not being the most effective place in terms of a source of information. »