Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

8 déc. 2016

Suisse : Nouvelles du Parlement : Pas question d'assouplir les normes des rayonnements


Nouvelles du Parlement suisse
rts.info, 8 décembre 2016

Téléphonie mobile : Pas question d'assouplir les normes des rayonnements

Le Conseil des Etats a enterré de justesse (20 voix contre 19 et 3 abstentions) une motion du National sur les valeurs limite contre le rayonnement non ionisant.

Pas question de faire passer les demandes des opérateurs avant la santé des gens, estime la Chambre haute pour qui il subsiste trop de doutes sur les effets de ces rayons.

Le développement du réseau mobile est freiné en Suisse par des conditions très strictes en matière de protection contre le rayonnement non ionisant, a plaidé Hans Wicki (PLR/NW). En abaissant les normes, on facilitera la construction de nouvelles antennes de téléphonie mobile.

La seule autre option serait de construire des milliers de nouvelles stations émettrices. Sur les 15'000 installations de téléphonie mobile existantes, plus de 6000 atteignent déjà aujourd'hui les valeurs limite autorisées.

https://www.rts.ch/info/suisse/8198634-la-franchise-minimale-dans-l-assurance-maladie-va-augmenter.html#timeline-anchor-T%C3%A9l%C3%A9phonie+mobile

7 déc. 2016

L'iPhone 7 est-il plus dangereux pour la santé?

"L'iPhone doit être porté à au moins 5 millimètres du
corps", écrit l'entreprise.  
Image:  Keystone
L'iPhone 7 est-il plus dangereux pour la santé?
ats/nxp, 25 novembre 2016

Rayons : Pour réduire la charge, la marque à la Pomme conseille aux utilisateurs d'utiliser le kit mains-libres.

Les rayons émis par l'iPhone 7 sont plus puissants que ceux de ses prédécesseurs. Ils ne dépassent toutefois pas les limites en vigueur. Apple conseille de tenir l'iPhone à 5 millimètres du corps.

L'iPhone 7 a un débit d'absorption spécifique (DAS) de 1,38 watt par kilogramme, a indiqué Apple sur la page Internet de l'entreprise. Plusieurs médias en ont déjà rendu compte. Le taux se montait à 0,93 pour l'iPhone 6 et à 0,26 pour le Galaxy S7 Edge du concurrent d'Apple, Samsung. Ce taux varie fortement entre les modèles.

Les poupées connectées: des «espionnes» en herbe

Les poupées connectées: des «espionnes» en herbe
afp/nxp, 6 décembre 2016

Technologies : Certains jouets sont susceptibles de se transformer en «mouchards», contrôlables à distance par smartphone.

Les craintes des associations de défense de consommateurs européennes et américaines portent notamment sur deux jouets: «Mon amie Cayla» et «i-Que», qui requièrent l'utilisation d'une application sur téléphone ou tablette pour fonctionner, explique l'Association européenne de défense des consommateurs (BEUC) dans un communiqué publié mardi à Bruxelles.

Suisse : Le National soutient la prolongation du moratoire mais pas les "zones OGM"

Le National soutient la prolongation du moratoire mais pas les "zones OGM"
rts.ch, 6 décembre 2016

Pas question de créer des "zones avec OGM" en Suisse, dit le National, qui a aussi accepté mardi de prolonger jusqu'en 2021, et non de manière illimitée, le moratoire sur l'usage d'OGM dans l'agriculture.

Les députés ont rejeté par 142 voix contre 47 la coexistence entre cultures avec et sans OGM. Seuls le groupe PLR et quelques élus PDC ont soutenu cette ouverture dans le cadre de la révision de la loi sur le génie génétique.

Le National n'a pas non plus autorisé les zones avec OGM conditionnées à des règles strictes pour prévenir les mélanges indésirables, comme le proposait Christian Wasserfallen (PLR/BE).

"Le Conseil fédéral veut s'ouvrir davantage à la culture d'OGM, mais ce souhait ne répond à aucun besoin ni à aucune demande", a critiqué Mathias Reynard (PS/VS).

France : Un député souhaite une étude sur l’électro-hypersensibilité

Crédits : Geber86/iStock
La « loi Abeille » sur les ondes électromagnétiques – dont l’article 8 imposait pourtant au gouvernement de remettre au Parlement, avant le mois de mars 2016, « un rapport sur l’électro-hypersensibilité ». Document qui n’a (sauf erreur de notre part) jamais été présenté à la représentation nationale ! Il en va de même pour les nombreux décrets d’application de cette loi qui entend notamment instaurer un principe de « sobriété » en matière d’exposition aux ondes, et dont on attend encore la publication...

Un député souhaite une étude sur l’électro-hypersensibilité
Xavier Berne, nextinpact.com, 3 août 2016

Le dind'onde la farce

La question de l’hypersensibilité aux ondes émises par les nombreux appareils électroniques de notre quotidien (téléphones, box Internet, objets connectés...) s’invite de nouveau au Parlement. Un député vient d’interroger la ministre de la Santé sur ce qu'il qualifie d'allergie, mais qui prête en réalité à de nombreux débats scientifiques.

L'électrohypersensibilité: une pathologie qui touche de plus en plus de personnes, même en Polynésie

L'électro-hypersensibilité: un fléau sourd mais ravageur
par Laure Philiber, tntv, 21 mars 2016

SANTE - Les ondes électromagnétiques nous tuent à petit feu. Le professeur Belpomme, cancérologue spécialisé dans la sensibilité électromagnétique, est actuellement en Polynésie. Il appelle les usagers de téléphones et d'internet à la vigilance: téléphoner plus de 20 minutes par jour peut entraîner des troubles graves et irréversibles, voire, une intolérance aux champs électromagnétiques.

L'électro-hyper sensibilité: une pathologie qui touche de plus en plus de personnes, même en Polynésie.

Selon l'OMS 10% des cas sont considérés comme graves.

Invité par l'association Heitaratara, qui lutte contre les effets des ondes électro magnétiques: le professeur Belpomme, cancérologue, appelle à la prudence.

Suisse : Les deux nouveaux présidents du Conseil des Etats et du National sont rémunérés par l’assureur maladie, Groupe Mutuel


Durant un an, Jürg Stahl (à g.) et Ivo Bischofberger
présideront respectivement le National et le Conseil
des Etats.  Image:  Keystone
Deux conseillers nationaux du Parlement suisse, rémunérés par l'assurance du Groupe Mutuel, viennent d'être nommés au poste de présidents du Conseil National pour l'un et du Conseil des Etats pour l'autre.  Voici le commentaire paru sur les blogs de la Tribune de Genève et l'article paru dans le même journal sur ce sujet.

Un lobby scandaleux
par Béatrice Deslarzes

Un très joli jeu de mots d'un conseiller national débute l'article de la TDG d'aujourd'hui mercredi 30 novembre sur "l'entrée officielle" du Groupe Mutuel au Parlement :"Les Chambres vont désormais travailler avec assurance sur la base d'une collaboration mutuelle"

Il s'agit d'un lobby poussé à l'extrême par la nomination de deux conseillers nationaux rémunérés par l'assurance du Groupe Mutuel au poste de présidents du Conseil National pour l'un et du Conseil des Etats pour l'autre. Le nom de ces messieurs à la solde d'une des plus grande assurance du pays n'est je crois pas important mais c'est le principe qui est très grave et inadmissible .Il nous permet au moins d'avoir la certitude que le parlement sera bien "dirigé" par le lobby d'une assurance et , du point de vue de l'assurance maladie nos primes ne vont surtout pas baisser puisqu'elles servent à payer ces deux conseillers nationaux et certainement encore d'autres qui ne sont pas aussi officiels.

6 déc. 2016

France : EHS, à 70 ans, elle doit vivre dans les bois

Marguerite mesure le champ électromagnétique à l'aide
du détecteur de Colas Diallo, militant du collectif EHS 42.
Photo Louis Forissier
Victime d’électro-hypersensibilité, elle vit seule dans les bois

A 70ans elle doit vivre dans les bois !!!
par evelyneehs-action.org, 31 janvier 2016

Edition de Saint-Étienne – Loire Forez

Electro-hypersensibilité. Pour la plupart des gens le sujet prête plutôt à sourire, pourtant les personnes souffrant de ces troubles vivent un enfer.

« Les ondes me provoquent de violents maux de de tête, des brûlures et des malaises », déclare Marguerite. Des troubles insupportables qui lui feront quitter son travail sur Saint-Etienne et entraineront peu à peu l’abandon de tout lien social.

Aujourd’hui âgée de 70 ans, Marguerite vit depuis deux ans dans la campagne forézienne. Seule, dans une petite bâtisse au cœur des bois, elle ne dispose ni d’eau, ni d’électricité. Un rideau d’aluminium protège la porte de l’unique pièce de l’habitation.

« Ici au moins je suis isolée et protégée », déclare Marguerite rajoutant « quand on est électro hypersensible, on n’existe pas. La médecine ne peut rien pour nous. Nous sommes considérés comme relevant d’une maladie psychiatrique mais c’est faux. »