Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

19 août 2017

Un nouveau paradigme dans la science des champs électromagnétiques

"Pour l’instant, l’une des plus importantes actions que nous pouvons faire est de limiter le déploiement de la technologie sans fil aux utilisations strictement nécessaires et de façon à ne pas surexposer directement les humains, spécialement les enfants. Notre développement insouciant de la technologie sans fil doit s’arrêter."

Un nouveau paradigme dans la science des champs électromagnétiques
André Fauteuxmaisonsaine.ca, 12 mars 2017

Version française de A new paradigm in EMF science, par Jeromy Johnson, ingénieur
Traduction : Pascal Airault – Lien vers toutes les références

(Photo):  Plus d’un million d’antennes cellulaires comme celle-ci seront installées sur les poteaux de services publics et lampadaires partout dans nos communautés d’ici 2020. Avec le déploiement de la technologie sans fil 5G, plusieurs pâtés de maisons auront 3-4 antennes – une pour chaque fournisseur de services sans fil.

Cet article fut publié en 2016 dans The Bent, le magazine de la National Engineering Honor Society (Société honorifique nationale des ingénieurs américains). Cette Société compte 87 000 membres et la réponse générale fut assez enthousiaste. L’article résume succinctement comment la science des champs électromagnétiques (CEM) montre maintenant que la technologie sans fil peut abîmer notre santé. J’inclus aussi des pistes de solutions pour notre société.

Ondes électromagnétiques : Une exposition élevée double le risque de sclérose latérale amyotrophique

ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES : Une exposition élevée double le risque de sclérose latérale amyotrophique - Occupational and Environmental Medicine
blog.santelog.com, 31 mars 2017

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot, une maladie du neurone moteur ou motoneurone reste mal comprise. Cette étude néerlandaise identifie un nouveau facteur de risque, l’exposition aux champs électromagnétiques. Une exposition environnementale aux champs électromagnétiques générés par l’activité humaine qui ne cesse d’augmenter, chacun de nous étant exposé à un ensemble complexe de champs électriques et magnétiques de faible intensité. Les conclusions, présentées dans la revue Occupational and Environmental Medicine, montrent un risque multiplié de SLA chez les hommes exposés à des niveaux élevés.

Impact de l'exposition aux champs électromagnétiques sur le système neurologique

Crédit photo : mobile phone influence on the
brain - © Sebastian Kaulitzki - Fotolia.com
Je remercie la lectrice qui a signalé ce site.

IMPACT DE L'EXPOSITION AUX CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES SUR LE SYSTÈME NEUROLOGIQUE
vulgaris-medical.com

Les études (basées sur les électroencéphalogrammes et les potentiels évoqués) réalisées sur des cobayes humains exposés aux rayonnements des téléphones mobiles ont montré, dans la majorité des cas, une modification de l'activité cérébrale même à des niveaux d'exposition auxquels aucun effet n'est attendu. La plupart de ces études sont basées sur des expositions à court terme, alors que les téléphones mobiles entraînent des expositions répétées du cerveau.

Les conséquences de ces modifications au niveau du comportement dépendent, entre autres, de la "charge mentale" de l'individu, c'est-à-dire de la complexité de la tâche que l'individu est en train d'accomplir.

Dans la plupart des expériences sur le comportement, des effets ont été observés après la fin de l'exposition aux hyperfréquences (les tests ont parfois été réalisés plusieurs jours après l'exposition). Ceci laisse supposer des modifications persistantes du système nerveux.

Risque de neurinome acoustique

Attention Le Gardasil nouveau arrive cet automne !

Attention Le Gardasil nouveau arrive cet automne !
docteur.nicoledelepine.fr, 23 février 2017

Et comme tous les produits nouveaux, il bénéficie par avance d’une propagande sans limites. Ainsi, ce 17 janvier 2017, dans le Nouvel Observateur le docteur Monsonego[1] n’a pas hésité à affirmer que ce nouveau Gardasil assurera une « une protection à 90% contre le cancer du col ».

Rappelons qu’il n’existe à ce jour, aucune preuve que le vaccin anti-papilloma virus protège réellement contre le cancer du col. Le vaccin ne protège – et encore qu’ imparfaitement[2]– que contre certaines infections à papillomavirus, maladie extrêmement fréquente et qui guérit toute seule dans 97% des cas. Il protège également fréquemment contre les verrues génitales et à moindre degré contre certaines métaplasies. Mais jusqu’ici aucun essai n’a pu démontré la moindre diminution de fréquence du cancer du col chez les femmes vaccinées[3] [4]. Et encore moins de diminution de mortalité[5]. Affirmer dans la presse que ce vaccin protège à 90% contre le cancer du col constitue donc, en l’état actuel de la science une publicité mensongère, condamnable.

Suisse : Une infirmière sur deux quitte le métier avant la retraite

Une infirmière sur deux quitte le métier avant la retraite
par Raphaël Leroy, Le Matin, 4 juin 2017

Santé _ Entre stress, horaires et salaire, les infirmières ont le blues. Le phénomène inquiète car la branche vit déjà une pénurie.

Les chiffres sont sans appel. Selon l’Observatoire suisse de la santé (Obsan), 45,9% des infirmières et infirmiers diplômés quittent leur profession en cours de carrière. Pire, la durée d’exercice dans les soins est actuellement de quinze ans. Les causes? Stress, burnout, horaires irréguliers, travail sur appel, interdisciplinarité accrue, salaire peu valorisant: le tableau dressé par les professionnels est sombre. Ce phénomène est d’autant plus inquiétant que la Suisse manque déjà de personnel soignant: 40% des infirmières sont recrutées à l’étranger. L’Association suisse des infirmiers et infirmières (ASI) lance donc une initiative populaire pour valoriser ce métier. Elle demande que la Confédération et les cantons assurent la formation d’un nombre suffisant d’infirmiers. Et le texte cartonne: en quatre mois, 70 000 signatures ont été récoltées.

Stressées et peu valorisées, les infirmières quittent leur emploi

Glyphosate : comment le lobbying maltraite le Circ

Glyphosate : comment le lobbying maltraite le Circ
criigen.org

Les « Monsanto Papers » ont une suite. Dans une longue enquête, le journal Le Monde révèle comment Monsanto et, dans sa foulée, tout le lobbying pro-glyphosate, tentent de faire tomber le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), qui a classé la molécule la plus utilisée au monde comme cancérigène probable en 2015.

Jusqu’il y a un peu plus de deux ans, les instances sanitaires se montraient unanimes : à l’aide de données issues de l’industrie et tenues le plus souvent confidentielles, les agences de sécurité alimentaires nationales voire continentales affirmaient que le glyphosate, principe actif supposé des pesticides les plus utilisés à travers le monde, ne présentaient aucun danger pour l’Homme. Ces herbicides pouvaient donc être utilisés à foison sur les surfaces arables de la planète.

18 août 2017

Dr Anthony Miller, expert en cancérologie, déclare que le rayonnement des téléphones cellulaires et sans fil est cancérogène pour les humains

Dr Anthony B. Miller
Nous remercions Elisabeth Dandrieux pour cette traduction d'un important communiqué émis par l'Environmental Health Trust.

L'expert en cancérologie déclare que le rayonnement des téléphones cellulaires et sans fil est cancérogène pour les humains.
Environmental Health Trust, 16 août 2017
(traduction)

Teton Village, WY - (SBWIRE) - 16/08/2017 - Un chercheur spécialisé en cancérologie et conseiller auprès de l'Organisation internationale de la santé de l'Agence internationale de recherche sur le cancer (OMS / CIRC) a publié son avis scientifique selon lequel la radiofréquence (RF) Les rayonnements provenant de toute source - tels que les signaux émis par les téléphones cellulaires, les autres dispositifs sans fil et sans fil, et les réseaux sans fil - répondent pleinement aux critères d'identification de l'agent «Groupe cancérogène pour les humains», basé sur des données scientifiques associant l'exposition aux RF au développement du cancer et à la promotion du cancer.

"La preuve indiquant que le sans fil est cancérogène a augmenté et ne peut plus être ignorée", a déclaré le Dr Anthony B. Miller lors d'une conférence du 31 juillet 2017 à Jackson Hole, Wyoming parrainée par le Environmental Health Trust, où les experts internationaux ont présenté la meilleure science disponible Sur le téléphone portable et le rayonnement sans fil. En 2011, l'OMS / IARC a classé le rayonnement RF de n'importe quelle source comme un agent «Groupe 2B éventuellement cancérogène pour l'homme». Miller estime que la preuve publiée depuis 2011 remplit les conditions requises pour reclasser le rayonnement RF en tant qu'agent «Groupe 1 cancérigène pour l'homme».

15 août 2017

Le vrai coût de fabrication de nos smartphones : pollution, esclavage, conflits armés

"Lorsque nous attendons le dernier modèle de notre marque préféré, nous ne voulons pas que notre fascination pour la technologie soit dérangée par des pensées venant gêner notre plaisir. Il est très facile de se sentir déresponsabilisé lorsqu’on sait que le changement de notre seul comportement ne changerait rien."

Le vrai coût de fabrication de nos smartphones : pollution, esclavage, conflits armés
par Jeremie Menard,  phonandroid.com, 4 avril 2017, 
Dernière mise à jour : le 14 avril 2016

[Nous publions ici seulement l'introduction et la dernière partie de cet excellent article :
5 - La façade]


Le reportage Cash Investigation, diffusé sur France 2 et ayant pour sujet les dessous les plus choquants de l’industrie smartphone, a fait beaucoup de bruit, levant le voile sur une réalité qui, parfois soupçonnée, est désormais indéniable.

Ces nouvelles technologies étant au cœur de notre site, il n’était pas possible d’ignorer ces informations, c’est pourquoi nous vous avons préparé un dossier faisant le point sur la réalité cachée de nos téléphones portables.