Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

26 mars 2017

Onze nouvelles formes de nuages sont reconnues

Les traînées d'avion dans le ciel sont un des 11 nouveaux
nuages officialisés par l'OMM.  
©WMO/LUKA FILIPI, JOIS, AUSTRIA.
"Entre un ciel bleu et l'arrivée des nuages, les modes de formation sont toujours incompris...” [Appelez un chat un chat :  le "nouvel" nuage dans la photo à droite, ce sont les chemtrails !  L'OMM admet que cinq formes “spéciales” de nuages ont tout à voir avec l'activité humaine et peu avec la météo.]

EN IMAGES. 11 nouvelles formes de nuages sont reconnues
par Loïc Chauveau, sciencesetavenir.fr,
23 mars 2017

L’Organisation météorologique mondiale publie, là l'occasion de la journée mondiale de la météo, le classement rafraîchi des genres de nuages. Onze nouvelles espèces apparaissent, dont la moitié a des origines humaines plus que climatiques.

Complot mondial contre la santé par Claire Séverac (2011)

Complot mondial contre la santé 
by info-resistance.org, 2012

Le livre de Claire Severac que nous venons de lire est édifiant et très intéressant. Nous vous en proposons un résumé avec quelques informations et chiffres clefs que l’auteur est allez chercher pour nous à la place des journalistes de paille.

La médecine est prisonnière du lobby de l’industrie pharmaceutique. En effet, l’industrie BIG PHARMA : 

  • finance à elle seule l’OMS (organisation mondiale de la santé) à un niveau plus élevé que les 194 pays qui adhèrent à l’OMS (page 34)
  • finance la formation continue des médecins après l’obtention de leur diplôme (page 68)
  • finance à 83 % l’AFSAPS, organisme sensé vérifier l’efficacité des médicaments l’absence d’effets secondaires graves. Toute les études soumisent aux membres chargés d’étudier les dossiers sont financés par l’industrie pharmaceutique. (page 71)

25 mars 2017

Les «apprentis sorciers» de la planète

Selon un article paru dans The Guardian du 24 mars 2017, les scientifiques américains lancent sous peu ("within weeks") la plus grande étude de géo-ingénierie solaire au monde.  Le programme de recherche enverra des injections d'aérosol dans la haute atmosphère terrestre pour étudier les risques et les avantages d'une future solution technologique solaire pour le changement climatique.  Les essais futurs pourraient impliquer l'ensemencement du ciel avec de l'oxyde d'aluminium.  [Est-ce que nous allons empoisonner toute la planète?]

Les «apprentis sorciers» de la planète
par Pascal Fleury, laliberte.ch,, 24 février 2017

Les armes climatiques fantasmées durant la guerre froide serviront-elles contre le réchauffement?

Géoingénierie » Que faire si l’humanité n’arrive pas à limiter ses émissions de CO2? Que faire si le réchauffement de la planète s’emballe jusqu’à provoquer des événements météorologiques extrêmes, la fonte des pôles, une dramatique hausse des mers, avec des mouvements de migration de masse, des famines, des épidémies?

23 mars 2017

La Suisse n’adopte pas les règles aériennes de Trump

Image : AP
La Suisse n’adopte pas les règles aériennes de Trump
par Philippe Rodrik, Tribune de Genàve, 
22 mars 2017

Economie :  Berne et Berlin n’interdisent pas les ordinateurs dans les cabines de certains long-courriers. Paris réfléchit.

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont décidé mardi d’interdire l’embarquement de divers objets électroniques à bord de long-courriers, en provenance de Turquie et de plusieurs pays arabes: huit pour Washington, cinq pour Londres. L’entrée en force de ces nouvelles règles devrait commencer en fin de semaine.

Pour l’heure, la Suisse a décidé de ne pas adopter des mesures similaires. «Les mesures de sécurité aérienne sont néanmoins examinées de façon permanente et adaptées en cas de nécessité. Afin d’évaluer la situation et son évolution, nous restons en contact étroit avec les autorités du pays et nos partenaires internationaux», relève la porte-parole de l’Office fédéral de l’aviation civile, Nicole Räz. Un renforcement des contrôles usuels, sur les appareils électroniques, n’est pas non plus exclu dans les aéroports suisses.

Pesticides hautement toxiques : un producteur bio picard porte plainte contre l'Espagne

Jean-Claude Terlet, maraîcher bio picard installé à
Celles-sur-Aisne, près de Soissons depuis 1981.
©  France 3 Picardie
Pesticides hautement toxiques : un producteur bio picard porte plainte contre l'Espagne
par Célia Mascre,
france3-regions.francetvinfo.fr,
21 mars 2017

Jean-Claude Terlet, un maraîcher bio picard situé à Celles-sur-Aisne, près de Soissons, porte plainte pour concurrence déloyale contre l'Espagne où les producteurs utilisent des traitements toxiques interdits de longue date par Bruxelles. Il dénonce l'impunité de l'État face à ces pratiques.

Fraises provenant du sud de l'Espagne sont bien charnues, brillantes, colorées. Cerise sur le gâteau, elles poussent vite et bien. Et pour cause. Plusieurs études ont démontré que des produits interdits par la Commission Européenne étaient utilisés. Les fraisculteurs du sud de l'Espagne ont recours, en grande quantité, à trois pesticides "made in China" très cheap et surtout... très toxiques.

Pesticides et fraises suisses: un doux poison pour les bébés

12 échantillons sur 13 analysés provenant de la culture
conventionnelle contenaient des pesticides pouvant être
cancérigènes.    
©Greenpeace/Fojtu
Pesticides et fraises suisses:
un doux poison pour les bébés

Greenpeace suisse, 22 juin 2016

Les fraises suisses cultivées de façon conventionnelle sont presque toujours contaminées par des pesticides. C'est ce que montrent des analyses faites par un laboratoire indépendant mandaté par Greenpeace Suisse. Des échantillons de sols et de plantes prélevés dans les fraisières de Thurgovie et du Seeland bernois, ainsi que de fraises suisses achetées dans des grandes surfaces, présentent des taux de pollution élevés. Aucun échantillon provenant de l'agriculture biologique n'était contaminé.

Les taux de pollution élevés aux pesticides réduisent massivement la biodiversité et peuvent rendre gravement malade. Les fruits suisses sont également pollués et pas seulement les fraises que les enfants aiment tant et dont la saison vient de commencer. Greenpeace Suisse a prélevé des échantillons de sols et de plantes dans les fraisières des régions de productions fruitières de Thurgovie et du Seeland bernois, et aussi acheté des fraises suisses dans des grandes surfaces, pour faire analyser leurs teneurs en résidus de pesticides par un laboratoire indépendant.

Culture de fraises

A ce jour, le 23 mars 2017, les grands magasins en Suisse continuent d'offrir des fruits et légumes hors saison, comme les fraises.

(rédigé le 3 décembre 2011)

L'hiver arrive, la période d'importation des fruits et légumes aussi.  La Suisse importe d'Espagne la plupart de ses fraises hors-saison. La plantule est préparée in vitro  dans le centre du pays. Puis elle est transportée vers le sud pour être plantée dans un sol stérilisé par une des substances chimiques que Saddam Hussein a utilisée sur les populations au Kurdistan (réf :  Les fraises en hiver – par Claude-Marie Vadrot, 2010).  Les plantes sont cultivées sur plastique qui se disperse ensuite dans l'environnement ou est brûlé après la récolte. La culture des fraises nécessite d'énormes quantités de pesticides qui contaminent l'eau potable et l'eau fraîche d'une réserve naturelle pour les oiseaux migrateurs. La plupart des travailleurs des champs de fraises sont des femmes sous-payées qui vivent dans des conditions insalubres. Beaucoup souffrent de maladies respiratoires et d'infections cutanées causées par l'exposition aux pesticides utilisés pour cultiver ces fruits.


Genève : Cybercriminalité: 140 attaques et 9 millions volés en deux ans

Autopsie du disque dur d'un ordinateur par la Brigade de
criminalité informatique de la police genevoise, sollicitée
par de nombreuses brigades, dont la financière, pour mener
à bien leurs enquêtes.  
Image:  Laurent Guiraud
Cybercriminalité: 140 attaques et 9 millions volés en deux ans
par Sophie Roselli, 24 heures, 21 mars 2017

Décryptage : Les hackers contournent les protections techniques en exploitant la faille humaine. C’est le fléau du moment.

Pas un jour sans découvrir un nouveau cas de piratage informatique. Vol d’argent, de données, prise de contrôle des serveurs, demande de rançon, espionnage: dans le monde virtuel, les délits sont réels. Toute société, petite ou grande, peut être piégée. Logiciels de protection et mots de passe complexes ne suffisent pas à faire barrage. Les techniques de hacking se perfectionnent. Le fléau du moment? L’ingénierie sociale, ou comment les hackers contournent les protections en exploitant la faille humaine, par de subtiles manipulations.